+33(0)6 09 81 60 15

Grossesse et soins dentaires

Beaucoup de mamans ont cette peur d’aller chez le dentiste lors de la grossesse, qu’en est-il vraiment ? 

Une seule contre indication pour les femmes enceintes : 

Il n’existe qu’une seule réelle CONTRE-INDICATION lorsqu’on est enceinte, c’est la radio surtout la panoramique. Cette radio permet de faire un état des lieux à 360° de votre bouche ! Mais cela n’est pas sans danger. En effet, les rayons diffusés lors de la radiographie sont nocifs pour le développement du foetus mais aussi pour vous. Avez-vous déjà remarqué que l’assistant radio porte un tablier de plomb quand vous allez chez le radiologue? . Le plomb a pour rôle d’arrêter ces rayons dangereux pour la santé.  

Des soins dentaires au cas par cas : 

Pour ce qui est des soins dentaires , il n’y pas de contre-indications mais plutôt des PRÉCAUTIONS . En cas général, le dentiste ne pratique plus de soins au delà du sixième mois de grossesse. Cependant , le chirurgien-dentiste analysera la situation afin de savoir si les soins sont urgents, indispensables ou reportables. Une grossesse à risque ou avec des antécédents compliqués sera bien entendu prioritaire dans la réflexion de la nécessité des soins. 

Palier au stress pendant la grossesse avant tout soin dentaire : 

Les soins dentaires sont souvent source de stress, parfois intense. Pour palier au stress léger, vous pourrez opter pour : l’essence d’orange douce ou l’huile essentielle de petit grain bigaradier. Mettez quelques gouttes sur les poignets jusqu’à 3 fois/ jour la veille et 30 minutes avant le rendez-vous. . Vous pouvez également utiliser le spray sommeil d’huiles essentielles pour nourrissons. Vaporiser le sur un mouchoir que vous porterez régulièrement à votre nez. En homéopathie vous pourrez opter pour des spécialités comme le ZENALIA en commençant la veille, 1 comprimé 3 fois/jour. Une heure avant le rendez-vous avalez une dose de gelsemium en 30CH. 

Anesthésie et grossesse : 

En ce qui concerne les substances toxiques, commençons par l’anesthésique. L’anesthésie dentaire est locale limitant alors le passage du produit dans la circulation sanguine. L’anesthésie ne sera alors pratiquée qu’en cas d’urgence de soin . 

Le choix de l’anesthésique est important dans ce cas. Le chirurgien dentiste préféra l’ARTICAÏNE à la LIDOCAÏNE . Pensez bien à lui demander lors de votre prise de rendez-vous quelle substance il utilise pour son anesthésie. 

Médicaments et grossesse :

Pour ce qui est des médicaments souvent prescrits par le dentiste, nous retrouvons les anti-inflammatoires. Il en existe deux familles : 

  • Les AINS ( Anti-inflammatoires non stéroïdiens ) type IBUPROFÈNE . Cette molécule est contre-indiquée durant le deuxiéme et troisiéme trimestre de la grossesse. Aussi, si une femme enceinte présente une pulpite (inflammation aigüe de la pulpe dentaire) , le dentiste se verra dans l’obligation de procéder à un acte chirurgical bénin , la douleur étant telle, à défaut de pouvoir utiliser l’ibuprofène. 
  • Les CORTICOÏDES ( la cortisone en langage courant ) sont contre-indiqués lors de la grossesse , conduisant à des risques de retard de croissance ou de troubles respiratoires du foetus . Ils ne seront utilisés chez la femme enceinte qu’en cas de choc anaphylactique (choc allergique grave)  

 

 Récapitulons :  

Vous l’aurez donc compris, les soins dentaires ne sont nécessaires chez la femme enceinte que si il y a URGENCE. Le chirurgien-dentiste pourra alors évaluer le degré d’urgence et les soins appropriés à prodiguer. La PRÉVENTION est donc votre meilleure alliée si vous êtes enceinte. Un Bilan Bucco-Dentaire ( BBD) vous est envoyé par votre caisse d’assurance maladie lors de la déclaration de votre grossesse . Totalement gratuit, c’est le moment idéal pour faire un point sur l’état de vos dents lors du premier trimestre de grossesse et “réparer” les quelques petits soucis si besoin afin d’être sereine pour la suite.